Mise à jour
2 Septembre 2013

La fête

Site AJD

Atelier Écriture

Atelier écriture

Renaud, Christine, Michel

Cliquer l'image


L'atelier avait pour mission de recréer une journée atypique de Jehan Dardel le meunier. En voici le résultat :


Michel et Christine Steininger et Renaud Dardel; aide de Matthieu Dardel

Enfin une journée de repos pour Jehan. Jehan a 43 ans. Il a des années de dur labeur derrière lui. Plus spécialement depuis le 8 juin dernier où il reçut la concession des moulins. Son mal de dos ne le quitte plus depuis une semaine. Heureusement il a une magnifique famille : quatre garçons et la petite dernière, Laurence, âgée de 6 ans, la prunelle de ses yeux. Son épouse Nicolette s'inquiète pour la santé de son mari.

9 h 15 — Mathieu, son voisin, frappe à la porte pour se plaindre : un mouton appartenant à Jehan a selon lui, infecté son troupeau en s'introduisant dans son pré. Il lui faut plus d'une heure pour régler ce délicat problème de voisinage, si important aux yeux de Jehan nouvel arrivant dans le village.

10 h 30 — Jehan dit à son épouse Nicolette « je monte dans ma chambre. Mon dos va de mal en pis, que personne ne me dérange. »

10 h 35 — Cinq minutes plus tard, malgré les consignes de Nicolette, son frère Jacquet fait irruption dans sa chambre. Comme d'habitude Jacquet vient se plaindre auprès de son jeune frère. Pourquoi la concession lui a‑t‑elle été attribuée à lui ? Pourquoi Jehan habite‑t‑il, lui la grande maison? Jacquet fait sa litanie pendant plus de 30 longues minutes. Il faut plus d'une heure à Jehan pour calmer son frère. Jehan dit à son épouse de ne plus le déranger jusqu'à l'heure du déjeuner.

12 h 30 — Trente minutes plus tard, la cloche du déjeuner sonne. Toute la famille est invitée à se mettre à table. Stupeur ! Manque la petite Laurence. Jehan, inquiet, demande à ses fils d'aller à sa recherche. Lui-même et toute la maisonnée doivent se joindre à eux car Laurence est introuvable. Une heure plus tard Huguenin retrouve sa petite sœur, cueillant paisiblement quelques fleurs des champs à la lisière de la forêt.

14 h — Le repas est sauté, oublié. Jehan retourne dans sa chambre, éreinté davantage par ces émotions.

14 h 15 — Jehan dort comme un loir. Nicolette fait irruption dans sa chambre et le secoue : « Jehan, Jehan, notre confesseur t'attend dans le salon !... Viens vite...» Jehan se lève difficilement et gagne en clopinant le salon. Voyant la gravité inhabituelle du visage de son confesseur, il réalise qu'il va devoir s'expliquer. En effet cela fait plus de six mois qu'il n'a pas mis les pieds à l'église. Il lui faut encore une heure pour s'en débarrasser.

16 h — Nicolette fait de nouveau irruption dans la chambre de Jehan, l'œil inquiet « Une créature t'attend dehors »

Jehan, étonné, s'exécute. Il sait que pour sa femme, « créature » veut dire « jolie jeune femme accorte ». Il descend, sort de la maison, et s'aperçoit que la « créature » n'est autre que la nouvelle et jolie jeune veuve à laquelle il a prêté son meilleur cheval. La jeune veuve vient le lui rendre et le remercier. Jehan échange quelques mots, met le cheval à l'écurie et retourne à la maison. Derrière la porte Nicolette l'attend, armé de son regard des plus courroucés. Et le reste de la journée suffira à peine à Jehan pour apaiser son épouse...

Writing Workshop

Michel and Christine Steininger and Renaud Dardel; with the help of Matthieu Dardel, translated by Colette Elliott.

Jehan is finally resting. He is 43 and has been working very hard, especially since he has been granted the concession of the mills on the 8th June. His back is very painful. He is blessed with a wonderful family: four boys and the little one, Laurence, aged six months, who is the apple of his eye. His wife Nicolette is worried about his husband’s health.

9.15 am — Mathieu, his neighbour, knocks on the door to complain that one of Jehan’s sheep has infected his herd. He needs an hour to sort this problem which is very important, as a newcomer to the village.

10.30 am — Jehan tells his wife not to be disturbed while he is resting his back in his room.

10.35 am — Five minutes later, despite his request, his brother Jacquet barges into his room. As usual, he is moaning about the fact that the concession has been granted to Jehan. Why is he the one living in the big house? He goes on for thirty minutes and Jehan needs an hour to calm him down. Jehan asks his wife, once again, not to be disturbed until lunch time.

12.30 am — Thirty minutes later, the bell calls for lunch. The whole family is about to sit down. But — Oh no! — Laurence, the little sister, has disappeared. Everybody goes and looks for her. One hour later, Huguenin finds his little sister picking flowers in a field.

2 pm — Forget about the meal. Jehan returns to his room, even more exhausted.

2.15 pm — Jehan is fast asleep. Nicolette barges in his room and shakes him. “Jehan, Jehan, our confessor is waiting downstairs... Quick!” Jehan gets up painfully and makes his way downstairs. Noticing the somber look on his confessor’s face, he knows that he will have a lot of explaining to do. Because you see, he has not been at church for over six months. It takes him an hour to get rid of the confessor.

4 pm — Then, once again, Nicolette comes to his room and she looks worried. “Jehan, there is a creature outside waiting for you.” Jehan is surprised, but he goes and has a look. By “creature”, he knows that his wife means a beautiful attractive lady. He notices that the “creature” is the new pretty young widow to whom he lent his best horse. She is here to return the horse and thank him. Jehan has a chat, puts the horse in the stable and returns to the house.

Behind the door, Nicolette is waiting for him, very grumpy and angry with him. What little time of that day Jehan has, he spends calming his wife down.


Vous pouvez télécharger ce texte au format PDF.

La fête